CAFE RACER CLUB

Le forum des motos de caractère, classiques ou modernes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 brussell 73....................

Aller en bas 
AuteurMessage
fred-51
Commando Racer
Commando Racer
fred-51

Nombre de messages : 2577
Age : 53
Localisation : aisne
Moto(s) : 1200 inazuma
Motard depuis : 2002
Date d'inscription : 05/12/2009

brussell 73.................... Empty
MessageSujet: brussell 73....................   brussell 73.................... EmptyDim 18 Mai - 6:16

brussell 73 ,


brussell 73 , le derniers bastions des pierres qui roulent .

le 17 oct 73 , la cavalerie rock stolienne débarque en terre belge .
show percutant de la période la plus prolifique des stones ( taylor ) .
véritable armée moyenageuse décimant tout sur son passage .

midnight rambler est au blues rock se que hendrix à été pour la strat , incisif , percutant .

ses gars la ne sont pas la que pour un concert de légende , mais pour bel et bien
marquer les esprits , pour peut qu'ont ni tende l'oreille .

jagger déboule sur scène telle un diablotin sautillant frénétiquement , agrémenté de
son plaintif , oréolé de gémissement grimaceux tel un animal hermaphrodite ,
gettant ses proies , groupies chauffées à point , ne savant que faire de leur majeur
devant cette apparition démoniaque enchanteresque .

keith , à depuis un moment quitté le royaume des vivants , se complaisant dans celui des ombres , à coup de potion chevalresque agrémenter de jack's daniel de
grand cru .
sa rythmique est telle un dome vasillant sous les sabots de mustang galopant
tombeau ouvert vers le large .
ses yeux ne sont plus que blancheur larmoyantes , errant depuis longtemps dans le
couloir des ténèbres .

bill lui , figé comme une potence , tel un requin attiré par l'odeur du sang , calme
olympia et passiance de rigueur , reniflant ses prochaines victimes , à la recherche
d'un regard d'une fan égarée , pour combler le vide d'une loge de prison dorée .

taylor est son coin , protecteur de lui-mème , se protégeant de chorus guitaristique
tranchant comme une guillotine , sisallant les avancées de la grande fau .

charlie , joyeux lurons , contemple avec désinvolture cette armada d'individus
fantomatique tombé entre le son de ses disciples , attendant son heure , celui de retrouvé un jeu jazzamatique plus serein .

quand midnight rambler se termine , le public est anéanti , vidé de sa source vitale,
regroupant ses dernières forces pour le tapage d'aplaudissements .
les cascades d'entrecuisses de ses demoiselles frétillant à la vue de leur hote ,
sont à sec , ayant épuisées leur réserve .


un an plus tard , taylor quittait le navire de ses inquisiteurs pour retrouver la
sereineté d'un pardon , de celle qu'a chercher en vain jones .

la boué de sauvetage stoniènne se prénomera ron wood , mais c'est une autre
histoire .

le 17 octobre 73 , les stones terminaient de gravées les tablettes du rock , la ou les
avaient laissés incomplète d'autres parti pour le repos éternel .

la première fois que j'ai écouté brussell 73 ,

j'avais enfin trouvé mon chapelet .




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
brussell 73....................
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAFE RACER CLUB :: ESPACE DISCUSSION :: Décibels-
Sauter vers: