CAFE RACER CLUB
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
CAFE RACER CLUB

Le forum des motos de caractère, classiques ou modernes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-26%
Le deal à ne pas rater :
DeLonghi Détartrant écologique pour machine à café 500ml
9.90 € 13.36 €
Voir le deal

 

 Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 18:04

Salut les amis, me revoici avec de nouvelles aventures du challenge des monos
petit résumé du dernier WE de course à Croix en Ternois le 3&4 mai, c'était chaud chaud!!
Bonne lecture,


Tout d’abord les préparatifs :
Souvenez vous ma mésaventure a la dernière course de Bresse, mon histoire d’allumage. Le début de semaine avant la course je décide de remonter le moteur de 660 dans ma machine, persuadé de pouvoir résoudre à tête reposée ce foutu problème électrique. Je change donc l’allumage (stator & capteur) par un autre que j’avais a la maison. Pour effectuer mes essais la zone du quartier est un peu restreinte, je déguise donc la moto en moto civilisée avec une plaque phare de supermotard et en greffant la plaque d’immat de ma bécane de route. Je pourrais aller faire ma course de côte du coin l’esprit presque tranquille.
Après avoir croisé les flics en serrant les fesses dans les ruelles, me voici dans ma zone d’essai. Je mets grand gaz ça a l’air de marcher, C’est vraiment un truc de dingue cette bécane sur la route incroyable le reprise et le comportement moteur , je suis en Wheeling a chaque remise des gazs!! mais très rapidement les problèmes ressurgissent. Au lieu de couper net, maintenant elles se met a ratatouiller dans les tours… GRRR j’en ai ma claque de cet allumage !! Bon j’ai tout changé sauf le CDI. Problème je n’en ai pas, je file donc au KTM shop du coin pour me faire dépanner, sans résultats. Au final c’est un pote qui cours en rallye sur une 660 qui me dépanne de la pièce et au passage me file aussi un stator au cas ou. J’arrive a la maison pour essayer tout ça, vu l’heure qu’il est, je n’ai le temps de faire qu’un essai avant la nuit. Je branche le CDI et c’est parti…pour encore déconner RRAHHH je vais jamais m’en sortir !! Je dois partir le lendemain au circuit et le problème est toujours là. Dernier essai tôt le lendemain, si ce coup ci ça ne marche pas, va falloir que je remette l’ancien moteur !! Je remonte le stator que le pote m’a prêté au cas ou et … ça marche !!! Enfin je respire, je vais pouvoir préparer mon WE sereinement.
Ce coup ci Steve n’est pas de la partie, c’est donc mon père qui m’accompagnera, attiré aussi par la course de moto anciennes auquel se greffe le Challenge des monos. Mon père avais prévu une grosse rando a ski de 8 bonnes heure et c’est vers les 7 heures du soir que finalement le départ pour croix est donné. C’est vers les 4 heures du mat en ayant roulé sous un crachin constant que nous arrivons au circuit.

Les essais libres du vendredi :
Réveil 8h30, le temps est radieux, ne connaissant pas les horaires de roulage je la joue sécu en me levant tôt. Bon au final on roulera cet aprem. Alpagué par les potes du challenge impossible d’aller se recoucher. Je descends alors la bécane de la remorque pour installer tout le campement et déjà une tuile : un joint spy de la fourche a claqué et avec la pluie en crachin toute l’huile est allé aspergé le disque, étrier et plaquettes. Apres une grosse demie heure de dégraissage c’est bon ça a l’air d’aller on verra bien sur la piste.
Première séance et c’est parti, je découvre le tracé, les courbes s’enchainent naturellement, si naturellement qu’au troisième tour je suis déjà a fond dans des chronos très respectable (1’01-1’00). Je suis chaud mais la bécane est très mal réglée en suspension, freinage et entrée de courbe tout va bien mais en fin de virage avant de remettre les gaz la bécane frétille de l’arrière et déclenche une glisse des deux roues. La séance s’arrête a moitié, mon cale pied vient de casser a l’entrée de la ligne droite. C’est dingue comme c’est dur de conduire sans les cales pied, contraint et forcé je rentre au stand. RIRI me prête alors un bout de cale pied que je m’active a adapter avant le prochaine séance.
J’en profite pour régler la suspat et la fourche en décomprimant les ressorts et libérant l’hydraulique de manière très significative.
Ca paye la moto est beaucoup plus saine, le grand gauche passe nettement plus vite et les aspérités de piste bien gommée, le chrono commence a descendre, je me sens vraiment bien sur ce tracé !
Fin de séance j’ai le pied droit en feu, je rentre donc juste avant le damier. Punaise je n’arrive même plus à poser le pied par terre ! Je défais ma botte retire la chaussette et là je trouve une ampoule grosse comme une pièce… tu m’étonne que j’avais mal ! C’est en fait le cale pied qui étais trop court et avec les vibrations et sans embout plastique, le frottement a été intense .Ensuite je fais le tour de la moto et m’aperçoit que le support de silencieux a casser, petite réparation express et je remets une goutte d’essence.
La dernière séance sera donc un peu plus soft, de plus avec la fatigue du voyage et des dernières séances je commence à être bien claqué, mais je veux engranger les tours pour trouver toutes les astuces de ce tracé assez technique au niveau des trajectoires.
Mon pied me fait de plus en plus mal et je sors avant la fin pour l’économiser.
La soirée se prépare doucement et les apéros démarrent au quatre ’coin des paddocks. J’en profite pour essayer de soigner mon pied avec du fil avec une aiguille et faire sécher le tout en faisant des ronds dans les paddocks avec la PiWi de gnapgnap.

Les essais qualifs
Pour les essais, cette fois ci une seule séance est prévue le samedi, la seconde se fera le lendemain vers les 9 heures. Je profite donc de la matinée pour bien me reposer. Je m’occupe ensuite de la moto pour tout vérifier et tenir la moto prête pour l’action. Mon père en a profité la veille pour aller récupérer mon bout de cale pied, je l’installe pour essayer de porter sur une autre zone que mon ampoule.
C’est l’heure, confiant je m’élance pour une longue séance de 30min (15min habituellement) et claque mon chrono en fin de manche au 23ème tour avec 59 secondes et 420 millièmes. J’ai la pole pour 5 centièmes !!! super avec de bons pneus ça va le faire encore mieux.
Cette année c’est le dixième anniversaire du challenge, un buffet concert rocks est organisé a l’extérieur du circuit pour fêter ça ! On passe alors une super soirée avec des zikos bien déchainés.
Sans faire trop d’excès j’essaye de me coucher pas trop tard, avec Mikeul on évite les apero-pièges des bretons pour s’esquiver au moment opportun.
Le lendemain Mikeul est sur-motivé, il veut la pole ! De mon côté une première ligne me suffi et je décide d’économiser sur les pneus en gardant ma monte neuve pour la course. Je n’améliorerais pas mais je reste régulier toujours dans les 0’59‘’4.
Mikeul lui a passé la surmultipliée et me prend 4 dixièmes au final.

La course :
Nous sommes l’avant dernière course du WE, juste avant les side-cars. Pneus changés, pleins faits nous nous élançons pour 25 tours de course (plus 1 de formation et 2 de chauffe). Ca y’est je suis sur la ligne de départ après avoir fait mes tours de chauffe sans trop faire chauffer d’ailleurs car avec 2 tours de chauffe l’attende en grille peut être longue le temps que tous les pilotes prennent leurs place.
J’adore cette sensation du départ c’est grisant,
Rouge…ET VERT, comme a mon habitude je bondis littéralement, malheureusement je rate a deux reprises mes montée de rapport, je me retrouve alors en quatrième position derrière Mikeul#66, Amaury#24 et gnapgnap#11. Il faut absolument que je les passe tout de suite pour ne pas voir Mikeul s’envoler loin devant, chose faite en quelques virages . Ça y’est je recolle la roue de Mikeul. Je mise tout sur mes freinages et je le passe dans les premiers tours, Va s’en suivre une majorité de la course en tête, je sais que Mikeul est proche mais je me refuse à regarder derrière, ça sera pour les dernier tours ça. Quand soudain les freins commencent à donner des signes de faiblesse, ma garde est énorme et le frein commence a freiner pratiquement avec le levier en butée sur la poignée. Je baisse radicalement mon rythme et j’essaye de bidouiller la molette de réglage de la garde pensant à un déréglage de ce dernier a cause des vibrations (j’avais mis un coup de dégrippant avant de partir). Mikeul qui était a l’affut de la moindre de mes faiblesse s’engouffre dans la brèche et commence a me poser un sacré boulevard, mon moral a ce moment la en prend un coup. Toujours en bidouillant mon frein je fais encore 1 tour et demi en me demandant s’il ne faudrait pas mieux rentrer au stand. Juste avant de prendre cette douloureuse décision les freins réapparaissent comme par magie !! J’évalue alors le distance qui me sépare de Mikeul…je suis sur que c’est jouable, A ce moment la le déclic c’est produit, je me suis mis a rouler comme un dingue en repoussant mes freinage de plus de 25%, j’ai presque passé a fond le grand gauche en exploitant toute la piste, je charge toujours l’avant de la machine pour éviter des trop gros Wheeling en sortie de piste et utiliser la puissance au maximum, je m’applique a garder de la vitesse de passage en courbe, bref je donne tout. Et ça paye de tours en tours je vois Mikeul de plus en plus proche, en trois quatre tours j’ai déjà recollé a sa roue. Dans mon élan je le passe sans trop de difficulté. Nous sommes dans l’avant dernier tour, mon frein a alors une alerte, Mikeul m’a repassé, le freinage suivant a la passerelle je mets le levier en butée sur la poignée, les freins ne marchent plus du tout !!!!, en fait ils ont surchauffé, le looked est monté en ébullition. C’est le pire virage pour tomber, très peu de dégagement et un mur de pneu en réception. Je tombe alors deux rapports et je couche tout par terre. Apres une glisse des deux roues la moto raccroche et je me fais satelliser. En me faisant désarçonner mon épaule s’est luxée je me regroupe les bras autour du corps, l’impact est violent coude épaule tête hanche on encaissé le choc, je rebondis alors sur la piste pour aller m’encastrer ensuite dans les graviers. Quelques secondes se passent, j’entends les commissaires s’affairer autour de moi, l’un d’entre eux m’aide à me relever, je lui demande d’enlever mon casque. Je me remboite l’épaule a ma manière et je respire un coup, là une vague de chaleur m’envahis et je tombe sur les fesses, je suis évacué a l’infirmerie.
Au bilan deux grosses dermabrasion au genou et hanche, l’épaule a bien ramassé, un poumon a pris un sacrée coup, ma respiration est difficile, mon coup est bien raide. Il me faudra bien 45 minutes pour récupérer et retrouver mon souffle.

Au final, je prends un gros retard au championnat, Mikeul s’envole avec deux victoires à son actif, la moto a bien ramassé et le pilote également.
Mais j’ai passé un super WE, le circuit m’a procuré d’énormes sensations, l’ambiance a été géniale avec les gars des motos anciennes. Je repars tout de meme avec le records du tour comme lot de consolation avec 58"4 tout rond.
Pour la prochaine course je suis surmotivé, j’espère que mon épaule tiendra le coup.

Un grand merci a mon père pour son aide tout le WE, a tous les copains du challenge pour l’entraide et le bonne humeur, merci a JFK pour le concert, c’était top.
Merci également a mes partenaires Gilbert de Pro’Gommes, Rectif38, Moto Journal.

Alors rendez vous le 25 mai prochaine pour la suite de nos aventures avec Steve cette fois ci.


Dernière édition par Toutenslide le Sam 17 Mai - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
l'Anchien des Alpes
Commando Racer
Commando Racer
l'Anchien des Alpes

Nombre de messages : 2564
Age : 62
Localisation : Sarlat la caneda 24
Moto(s) : Laverda Jota , vérode muscle , dasqu
Motard depuis : 1976
Date d'inscription : 28/09/2007

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 18:15

Toutenslide a écrit:
Salut les amis, me revoici avec de nouvelles aventures du challenge des monos
petit résumé du dernier WE de course à Croix en Ternois le 3&4 mai, c'était chaud chaud!!
Bonne lecture,


Tout d’abord les préparatifs :
Souvenez vous ma mésaventure a la dernière course de Bresse, mon histoire d’allumage. Le début de semaine avant la course je décide de remonter le moteur de 660 dans ma machine, persuadé de pouvoir résoudre à tête reposée ce foutu problème électrique. Je change donc l’allumage (stator & capteur) par un autre que j’avais a la maison. Pour effectuer mes essais la zone du quartier est un peu restreinte, je déguise donc la moto en moto civilisée avec une plaque phare de supermotard et en greffant la plaque d’immat de ma bécane de route. Je pourrais aller faire ma course de côte du coin l’esprit presque tranquille.
Après avoir croisé les flics en serrant les fesses dans les ruelles, me voici dans ma zone d’essai. Je mets grand gaz ça a l’air de marcher, C’est vraiment un truc de dingue cette bécane sur la route incroyable le reprise et le comportement moteur , je suis en Wheeling a chaque remise des gazs!! mais très rapidement les problèmes ressurgissent. Au lieu de couper net, maintenant elles se met a ratatouiller dans les tours… GRRR j’en ai ma claque de cet allumage !! Bon j’ai tout changé sauf le CDI. Problème je n’en ai pas, je file donc au KTM shop du coin pour me faire dépanner, sans résultats. Au final c’est un pote qui cours en rallye sur une 660 qui me dépanne de la pièce et au passage me file aussi un stator au cas ou. J’arrive a la maison pour essayer tout ça, vu l’heure qu’il est, je n’ai le temps de faire qu’un essai avant la nuit. Je branche le CDI et c’est parti…pour encore déconner RRAHHH je vais jamais m’en sortir !! Je dois partir le lendemain au circuit et le problème est toujours là. Dernier essai tôt le lendemain, si ce coup ci ça ne marche pas, va falloir que je remette l’ancien moteur !! Je remonte le stator que le pote m’a prêté au cas ou et … ça marche !!! Enfin je respire, je vais pouvoir préparer mon WE sereinement.
Ce coup ci Steve n’est pas de la partie, c’est donc mon père qui m’accompagnera, attiré aussi par la course de moto anciennes auquel se greffe le Challenge des monos. Mon père avais prévu une grosse rando a ski de 8 bonnes heure et c’est vers les 7 heures du soir que finalement le départ pour croix est donné. C’est vers les 4 heures du mat en ayant roulé sous un crachin constant que nous arrivons au circuit.

Les essais libres du vendredi :
Réveil 8h30, le temps est radieux, ne connaissant pas les horaires de roulage je la joue sécu en me levant tôt. Bon au final on roulera cet aprem. Alpagué par les potes du challenge impossible d’aller se recoucher. Je descends alors la bécane de la remorque pour installer tout le campement et déjà une tuile : un joint spy de la fourche a claqué et avec la pluie en crachin toute l’huile est allé aspergé le disque, étrier et plaquettes. Apres une grosse demie heure de dégraissage c’est bon ça a l’air d’aller on verra bien sur la piste.
Première séance et c’est parti, je découvre le tracé, les courbes s’enchainent naturellement, si naturellement qu’au troisième tour je suis déjà a fond dans des chronos très respectable (1’01-1’00). Je suis chaud mais la bécane est très mal réglée en suspension, freinage et entrée de courbe tout va bien mais en fin de virage avant de remettre les gaz la bécane frétille de l’arrière et déclenche une glisse des deux roues. La séance s’arrête a moitié, mon cale pied vient de casser a l’entrée de la ligne droite. C’est dingue comme c’est dur de conduire sans les cales pied, contraint et forcé je rentre au stand. RIRI me prête alors un bout de cale pied que je m’active a adapter avant le prochaine séance.
J’en profite pour régler la suspat et la fourche en décomprimant les ressorts et libérant l’hydraulique de manière très significative.
Ca paye la moto est beaucoup plus saine, le grand gauche passe nettement plus vite et les aspérités de piste bien gommée, le chrono commence a descendre, je me sens vraiment bien sur ce tracé !
Fin de séance j’ai le pied droit en feu, je rentre donc juste avant le damier. Punaise je n’arrive même plus à poser le pied par terre ! Je défais ma botte retire la chaussette et là je trouve une ampoule grosse comme une pièce… tu m’étonne que j’avais mal ! C’est en fait le cale pied qui étais trop court et avec les vibrations et sans embout plastique, le frottement a été intense .Ensuite je fais le tour de la moto et m’aperçoit que le support de silencieux a casser, petite réparation express et je remets une goutte d’essence.
La dernière séance sera donc un peu plus soft, de plus avec la fatigue du voyage et des dernières séances je commence à être bien claqué, mais je veux engranger les tours pour trouver toutes les astuces de ce tracé assez technique au niveau des trajectoires.
Mon pied me fait de plus en plus mal et je sors avant la fin pour l’économiser.
La soirée se prépare doucement et les apéros démarrent au quatre ’coin des paddocks. J’en profite pour essayer de soigner mon pied avec du fil avec une aiguille et faire sécher le tout en faisant des ronds dans les paddocks avec la PiWi de gnapgnap.

Les essais qualifs
Pour les essais, cette fois ci une seule séance est prévue le samedi, la seconde se fera le lendemain vers les 9 heures. Je profite donc de la matinée pour bien me reposer. Je m’occupe ensuite de la moto pour tout vérifier et tenir la moto prête pour l’action. Mon père en a profité la veille pour aller récupérer mon bout de cale pied, je l’installe pour essayer de porter sur une autre zone que mon ampoule.
C’est l’heure, confiant je m’élance pour une longue séance de 30min (15min habituellement) et claque mon chrono en fin de manche au 23ème tour avec 59 secondes et 420 millièmes. J’ai la pole pour 5 centièmes !!! super avec de bons pneus ça va le faire encore mieux.
Cette année c’est le dixième anniversaire du challenge, un buffet concert rocks est organisé a l’extérieur du circuit pour fêter ça ! On passe alors une super soirée avec des zikos bien déchainés.
Sans faire trop d’excès j’essaye de me coucher pas trop tard, avec Mikeul on évite les apero-pièges des bretons pour s’esquiver au moment opportun.
Le lendemain Mikeul est sur-motivé, il veut la pole ! De mon côté une première ligne me suffi et je décide d’économiser sur les pneus en gardant ma monte neuve pour la course. Je n’améliorerais pas mais je reste régulier toujours dans les 0’59‘’4.
Mikeul lui a passé la surmultipliée et me prend 4 dixièmes au final.

La course :
Nous sommes l’avant dernière course du WE, juste avant les side-cars. Pneus changés, pleins faits nous nous élançons pour 25 tours de course (plus 1 de formation et 2 de chauffe). Ca y’est je suis sur la ligne de départ après avoir fait mes tours de chauffe sans trop faire chauffer d’ailleurs car avec 2 tours de chauffe l’attende en grille peut être longue le temps que tous les pilotes prennent leurs place.
J’adore cette sensation du départ c’est grisant,
Rouge…ET VERT, comme a mon habitude je bondis littéralement, malheureusement je rate a deux reprises mes montée de rapport, je me retrouve alors en quatrième position derrière Mikeul#66, Amaury#24 et gnapgnap#11. Il faut absolument que je les passe tout de suite pour ne pas voir Mikeul s’envoler loin devant, chose faite en quelques virages . Ça y’est je recolle la roue de Mikeul. Je mise tout sur mes freinages et je le passe dans les premiers tours, Va s’en suivre une majorité de la course en tête, je sais que Mikeul est proche mais je me refuse à regarder derrière, ça sera pour les dernier tours ça. Quand soudain les freins commencent à donner des signes de faiblesse, ma garde est énorme et le frein commence a freiner pratiquement avec le levier en butée sur la poignée. Je baisse radicalement mon rythme et j’essaye de bidouiller la molette de réglage de la garde pensant à un déréglage de ce dernier a cause des vibrations (j’avais mis un coup de dégrippant avant de partir). Mikeul qui était a l’affut de la moindre de mes faiblesse s’engouffre dans la brèche et commence a me poser un sacré boulevard, mon moral a ce moment la en prend un coup. Toujours en bidouillant mon frein je fais encore 1 tour et demi en me demandant s’il ne faudrait pas mieux rentrer au stand. Juste avant de prendre cette douloureuse décision les freins réapparaissent comme par magie !! J’évalue alors le distance qui me sépare de Mikeul…je suis sur que c’est jouable, A ce moment la le déclic c’est produit, je me suis mis a rouler comme un dingue en repoussant mes freinage de plus de 25%, j’ai presque passé a fond le grand gauche en exploitant toute la piste, je charge toujours l’avant de la machine pour éviter des trop gros Wheeling en sortie de piste et utiliser la puissance au maximum, je m’applique a garder de la vitesse de passage en courbe, bref je donne tout. Et ça paye de tours en tours je vois Mikeul de plus en plus proche, en trois quatre tours j’ai déjà recollé a sa roue. Dans mon élan je le passe sans trop de difficulté. Nous sommes dans l’avant dernier tour, mon frein a alors une alerte, Mikeul m’a repassé, le freinage suivant a la passerelle je mets le levier en butée sur la poignée, les freins ne marchent plus du tout !!!!, en fait ils ont surchauffé, le looked est monté en ébullition. C’est le pire virage pour tomber, très peu de dégagement et un mur de pneu en réception. Je tombe alors deux rapports et je couche tout par terre. Apres une glisse des deux roues la moto raccroche et je me fais satelliser. En me faisant désarçonner mon épaule s’est luxée je me regroupe les bras autour du corps, l’impact est violent coude épaule tête hanche on encaissé le choc, je rebondis alors sur la piste pour aller m’encastrer ensuite dans les graviers. Quelques secondes se passent, j’entends les commissaires s’affairer autour de moi, l’un d’entre eux m’aide à me relever, je lui demande d’enlever mon casque. Je me remboite l’épaule a ma manière et je respire un coup, là une vague de chaleur m’envahis et je tombe sur les fesses, je suis évacué a l’infirmerie.
Au bilan deux grosses dermabrasion au genou et hanche, l’épaule a bien ramassé, un poumon a pris un sacrée coup, ma respiration est difficile, mon coup est bien raide. Il me faudra bien 45 minutes pour récupérer et retrouver mon souffle.

Au final, je prends un gros retard au championnat, Mikeul s’envole avec deux victoires à son actif, la moto a bien ramassé et le pilote également.
Mais j’ai passé un super WE, le circuit m’a procuré d’énormes sensations, l’ambiance a été géniale avec les gars des motos anciennes. Je repars tout de meme avec le records du tour comme lot de consolation avec 58"4 tout rond.
Pour la prochaine course je suis surmotivé, j’espère que mon épaule tiendra le coup.

Un grand merci a mon père pour son aide tout le WE, a tous les copains du challenge pour l’entraide et le bonne humeur, merci a JFK pour le concert, c’était top.
Merci également a mes partenaires Gilbert de Pro’Gommes, Rectif38, Moto Journal.

Alors rendez vous le 25 mai prochaine pour la suite de nos aventures avec Steve cette fois ci.

What a Face ben ça par exemple !..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/lanchien
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 18:23

bin quoi c'est trpo resumé ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Expresso-Racer
Administrateur
Administrateur
Expresso-Racer

Nombre de messages : 17879
Age : 55
Localisation : Alpes Suisses
Moto(s) : Ducati SS, Honda SLR SS
Motard depuis : 1986
Date d'inscription : 06/07/2007

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 18:24

EXTRA !!! cheers
T'as des photos de tout ca ?

_________________
Nouveaux ticheurtes du CRC à la boutique en ligne : http://www.zazzle.com/caferacerclub/gifts


Un individu dépourvu du sens de l'humour est à la merci de tous les autres. William Rotsler

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Screen11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 18:50

Vrai que le départ, on sent le coeur à travers la combarde, hein!

râlant de s'mettre au tas à cause des freins.
T'as quoi comme réservoir de liquide?
Pince standard ou radiale?

T'as gagné en confiance. T'as vu que tu peux raccourcir tes distances de freinage et que ça peut passer plus vite qu'on ne le croit.
C'est le positif de l'aventure.



VV
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 19:29

merci encore et encore pour le temps passé à raconter tous ces week end de course......vraiment c'est super de partager ça...........

j'adore............... :app: :app: :app:

et soignes toi bien................ VV
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 19:52

Comme dirait l'autre "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort". Et n'oublie pas que ceux qui freinent sont des lâches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptySam 17 Mai - 21:46

Well done ... la prochaine ne pourra être que meilleure ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyDim 18 Mai - 9:13

Trop fort ! cheers
Quelques photos pour illustrer et c'était l'top ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 7:43

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Wns8n8k9

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Cpr84ro4

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite 2lm6wy4t
Revenir en haut Aller en bas
Expresso-Racer
Administrateur
Administrateur
Expresso-Racer

Nombre de messages : 17879
Age : 55
Localisation : Alpes Suisses
Moto(s) : Ducati SS, Honda SLR SS
Motard depuis : 1986
Date d'inscription : 06/07/2007

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 8:07

:app:

_________________
Nouveaux ticheurtes du CRC à la boutique en ligne : http://www.zazzle.com/caferacerclub/gifts


Un individu dépourvu du sens de l'humour est à la merci de tous les autres. William Rotsler

Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Screen11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 9:02

:app: :app: :app: :app: vivement tes prochaines aventures et encore merci :app: :app: :app: :app:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 12:42

VV tuojours un plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 17:28

t' es quand meme vachement emmerdé avec ta meule....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 19:38

Barabas a écrit:
t' es quand meme vachement emmerdé avec ta meule....

je m'était penché sur une suzuki 250 2t de 78 pour rouler en course de cote et eventuel circuit, mais j'ai peur que je me lasse vite...

Donc je garde la BM et je vous emmerde! ca envoie grave! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite EmptyMar 20 Mai - 20:39

quand j'ai chopé les freins j''étais déjà plus sur la route...(pierrot la fouine jbt 6)
bravo pour tes fait d'armes... :app:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty
MessageSujet: Re: Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite   Supermono Round#2 :  … Chaud comme une baraque a frite Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Supermono Round#2 : … Chaud comme une baraque a frite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sortie vtt tous les jeudis au départ de Beauvais
» Avec votre réchaud, vous cuisinez quoi ?
» Qu'avez vous maté comme film dernièrement ?
» Le Carpeau peut il être utilisé comme vif au Brochet ?
» Pêche de nuit, nous avons eu chaud.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAFE RACER CLUB :: ESPACE DISCUSSION :: Les Rice-Racers-
Sauter vers: